3ème décision de justice – La stratégie d’Alick d’asphyxier financièrement SUPINFO Toulouse et Bordeaux mise en échec par la justice

La justice a condamné (une fois de plus) la société Educinvest (société belge appartenant à Alick Mouriesse président de SUPINFO): Consulter ici l’ordonnance du jugement.

Pourquoi on parle de stratégie mise en échec? car Alick Mouriesse semble avoir tenté d’asphyxier financièrement les écoles SUPINFO Toulouse et SUPINFO Bordeaux par 2 moyens:

1/ Refusant de se conformer à une décision de justice rendue le 24 Décembre 2009 condamnant la société Educinvest à payer 1 million 291 815 euros qu’elle doit aux franchisés. (Ordonnance de condamnation d’Educinvest)

Les franchisés (propriétaires de SUPINFO Toulouse et Bordeaux) n’ont pas abandonné les étudiants de SUPINFO Toulouse et de Bordeaux et ils continuent (malgré le non versement de sommes importantes qui leur reviennent de droit) à assurer une scolarité la plus normale possible à leurs étudiants… pendant qu’Alick Mouriesse s’obstine dans un comportement très préjudiciable à SUPINFO et à tous les étudiants.

2/ Alick Mouriesse a tenté de geler les avoirs financiers de la société des franchisés (qui aurait eu pour conséquence de les empêcher d’utiliser leur compte bancaire, de payer leurs factures etc), en demandant une saisie conservatoire sur les compte bancaires des franchisés, et en omettant de dire au juge la condamnation de la société quelques semaines auparavant…

Explications:

« Mais comment est-il possible que la société d?Alick Mouriesse, EDUCINVEST, obtienne l?accord du Président du Tribunal de commerce de Bordeaux de délivrer une saisie conservatoire sur les comptes de SUD OUEST CAMPUS ?

Tout simplement en cachant volontairement au Président du Tribunal de Commerce de Bordeaux de l?existence du référé du 24 décembre 2009.

Nous avons donc pour contester cette saisie conservatoire fait une demande en référé d?annulation, en date du Mardi 26 janvier 2010. »
Source

Alick Mouriesse a réussi à geler temporairement le compte bancaire de la société des franchisés, mais la justice a été saisie et a annulé cette « saisie conservatoire » illégale, et a condamné la société Educinvest aux dépens.

De plus on peut constater dans cette ordonnance qu’Alick Mouriesse a tenté de faire fermer et détruire les sites https://www.supinfo-bordeaux.fr/ et https://www.supinfo-toulouse.fr/. La justice ne lui a pas accordé cela.

Pourquoi Alick tente de faire fermer les sites internet officiels de SUPINFO Toulouse et Bordeaux?

Pourquoi cette obstination contre les écoles du sud ouest où sont scolarisés plus de 600 étudiants?

Pourquoi le compte bancaire de la société Educinvest affiche un solde créditeur de 17 000 euros, quasiment vide quand on sait que « les pré-inscriptions et inscriptions de l?année en cours ont rapporté en France, environ 25 000 000 d?euros à la communauté d?intérêts d?Alick Mouriesse »? (source)

Où sont passé les plus de 25 millions d’euros représentant les frais de scolarité des étudiants?

Source: https://supinfacts.blogspot.com/2010/01/3eme-decision-de-justice-la-strategie.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *