La rentrée pourrait ne pas avoir lieu à SUPINFO San Francisco

L’établissement, qui se définit comme une « Grande Ecole d’informatique mondiale » a ouvert en 2008 un campus à San Francisco, en Californie. Mais l’année dernière, ses étudiants se sont fait expulser du pays de l’Oncle Sam. Et cette année, le site pourrait ne pas ré-ouvrir, les étudiants s’y étant vu refuser le droit de s’y inscrire. Pourtant, l’école affirme qu’une solution sera trouvée. La rentrée est dans un mois et les jeunes concernés ne savent toujours pas ce qu’il en est…

L’Ecole Supérieure d’Informatique de Paris, plus connue sous le nom de SUPINFO, possède 36 campus dans 8 pays différents (France, Chine, Canada, Royaume-Uni, Belgique, Italie, Etats-Unis et Maroc). Celui de San Francisco avait ouvert pour la rentrée 2008-2009, dans des locaux prêtés par la Dominican University, situés en plein centre de la ville. C’est d’ailleurs cette Université américaine, dans le cadre d’un partenariat, qui délivrait aux étudiants leur Visa : un précieux sésame leur permettant de passer un an sur le territoire américain, afin de suivre les cours d’une année scolaire et également d’effectuer un stage sur place. Une aubaine, avec la Silicon Valley toute proche.

Mais en juin 2011, les Français scolarisés sur ce campus ont du rentrer en France en catastrophe dès l’année scolaire terminée (sans avoir le temps de faire leur stage), car expulsés des Etats-Unis (et prévenus au dernier moment). Cette mesure a concerné 36 étudiants « qui n’avaient rien fait de mal« , car « SUPINFO ne s’est pas acquitté des 450000 dollars qu’elle devait à la Dominican dans le cadre de leur partenariat« , expliquent les médias locaux. L’Université a en conséquence révoqué les Visa des étudiants français ayant terminé leur année (190 autres n’ont pas été affectés car « en cours de cursus« ).

Suite à cela, les administrations des deux établissements ont « réglé leurs problèmes » et sont entrées en négociation quant à la suite de leur partenariat. Mais, sans prévenir, le 13 septembre 2011, la Dominican University a envoyé un e-mail laconique aux étudiants devant faire leur rentrée 2011-2012 à San Francisco disant seulement : « La Dominican University of California n’accepte aucune inscription pour l’année 2011-2012. Contactez SUPINFO pour plus d’informations« . Un choc, à moins de deux mois d’une rentrée à l’autre bout du globe (ce qui implique tout de même un minimum de préparation).

Contactée par de nombreux élèves (dont certains nous ont alertés de leurs pérégrinations), l’école leur a répondu que ce message n’était « pas normal » et que l’établissement américain avec qui elle était toujours en cours de discussion ne l’avait pas avertie. SUPINFO affirme que si la Dominican faisait défaut, le programme 2011-2012 sera tout de même maintenu à San Francisco, « avec un autre partenaire local« . Car sans partenaire, pas de visa. Donc, pas d’admission sur le territoire américain. Mais le temps commence à jouer contre l’établissement, car il faut encore que le partenaire délivre le formulaire I-20 (ce qui prend environ un mois), puis que les étudiants le reçoivent et se rendent à l’ambassade américaine après y avoir pris rendez-vous (compter un délai de deux semaines), et enfin qu’ils reçoivent leur Visa.

Dans ces conditions, il semble impossible que le délai prévu ne soit tenu (la rentrée devant se faire le 1er novembre). SUPINFO s’est à nouveau adressée aux étudiants inscrits pour une scolarité à Frisco le 23 septembre, par le biais d’un message électronique collectif (que nous ont transmis plusieurs jeunes) :

 » A ce jour, nous travaillons toujours à une solution au problème d’émission de visa notamment à travers un accord avec nos contacts universitaires aux USA. 

Nous profitons de ce message pour vous préciser qu’en fonction de la durée d’une éventuelle nouvelle procédure de délivrance de visa, nous pourrons, le cas échéant, modifier la date de la rentrée universitaire pour le campus de San Francisco de façon à vous laisser le temps de vous préparer. 

Depuis le message de Dominican, beaucoup d’entre vous nous demandent s’ils peuvent changer de campus. C’est bien entendu possible. Toutefois, nous vous déconseillons pour l’heure de faire une telle demande qui vous obligerait à refaire un changement vers San Francisco une fois la situation débloquée, si vous souhaitez toujours poursuivre votre scolarité aux USA.

Nous regrettons naturellement cette situation indépendante de notre volonté et vous prions de croire que nous faisons notre maximum pour qu’elle se débloque dans un avenir très proche.

Nous reviendrons donc vers vous, nous l’espérons très rapidement, pour vous donner de bonnes nouvelles. Bien cordialement  »

A un mois de la rentrée, la situation reste floue, et très inquiétante pour les futurs informaticiens et leurs familles. Le site Internet de SUPINFO reste muet sur ce sujet, même sur la page consacrée au site de San Francisco. Il serait temps que cette situation angoissante se débloque, que la réponse soit négative ou positive, afin que les étudiants puissent savoir où ils feront leur rentrée…

 

Source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/21703/la-rentree-pourrait-ne-pas-avoir-lieu-a-supinfo-san-francisco.aspx