Explusion – SUPINFO Montréal le 14 février 2013

Image au cas ou le twitt est supprimé : Capture d’écran 2013-10-29 à 21.26.40

 

 

Les communications officielles indique que c’est bien entendu par leur faute et bien un problème du propriétaire …

 

Explusion-SUPINFO-MONTREAL

Bien-entendu-un-probleme-du-proprio

Le bonheur, c’est quand tu te lève un bon matin, et que t’apprend que SUPINFO vient de se faire expulser des locaux pour non-paiement du loyer…
Ah pardon ? Ah oui, oui oui, les nouveaux locaux qu’on vient tout juste d’avoir, les locaux qu’on occupe depuis même pas deux mois, ON NE LES A PLUS… Allé, qui dit que ça sent l’expulsion du Canada par l’immigration…
Honnetement, ça me rend fou de voir un truc pareil, ça me rend fou de voir le siège qui ouvre des campus, et plus précisement, un nouveau campus à Rome, alors qu’ils ne paient pas le loyer de Montréal.. FAUT VRAIMENT NOUS PRENDRE POUR DES CONS ! ! !
MERCI SUPINFO, c’est avec ce genre de moments qu’on va faire de la propagande pour cette “super école”
Résumé de l’année à Montréal:
Début des cours le 10 décembre au lieu de début Novembre, dans un hotel faute de campus
Ouverture du campus le 9 Janvier
Absence de matériel, d’internet, de cloisons pour les toilettes, les travaux continuent pendant les cours
Début février: internet est installé, pour être coupe une semaine plus tard pour faite de paiement
14 Février, fermeture du campus
Moi je dis, BRAVO, BRAVO à toute l’équipe SUPINFO.

Source http://pastebin.com/XS4Ce7sJ

Sur internet, j’ai vu des CV « d’ingénieurs diplômés » de l’Ecole chez soi, Supinfo, 4IM ou l’EPSI ; ces écoles sont-elles habilitées ?

5. Sur internet, j’ai vu des CV « d’ingénieurs diplômés » de l’Ecole chez soi, Supinfo, 4IM ou l’EPSI ; ces écoles sont-elles habilitées ?
Ils sont dans l’illégalité ; la loi dit :
Code de l’éducation, article L642-2 :
Les personnes qui s’intitulent « ingénieur diplômé » doivent faire suivre immédiatement cette mention d’un des titres d’ingénieur créés par l’État ou reconnus par l’État, ou d’un des titres d’ingénieur légalement déposés conformément aux articles L642-4 et L642-10.
Voici ce qu’elles risquent :
Code pénal, article 433-17 :
L’usage, sans droit, d’un titre attaché à une profession réglementée par l’autorité publique ou d’un diplôme officiel ou d’une qualité dont les conditions d’attribution sont fixées par l’autorité publique est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.

6. Qu’est-ce qu’une école reconnue par l’État ?
En France l’enseignement supérieur est libre. Les écoles privées peuvent être reconnues par l’État ; cette reconnaissance résulte d’une procédure administrative, qui assure à leurs élèves le statut d’étudiant (œuvres universitaires, bourses…). Elle concerne l’établissement et non telle ou telle formation ou diplôme en particulier.

 

 

Source : http://www.cti-commission.fr/FAQ-Questions-les-plus-frequentes#5