Appartement à louer Avenue Louise 524, 1050 Ixelles, Bruxelles

Quartier Louise : Spacieux appartement MEUBLE de 170 m² qui se compose d’un hall d’entrée, un vaste living (40m²), une grande cuisine hyper-équipée (14m²), trois chambres (16-16-12m²) dont deux avec accès à la terrasse, deux salles de bains, deux toilettes. Terrasse arrière sud-est. Poss. grand garage (+200/mois). PEB G (487). Tous les appartements (Meublés et NON-meublés) à louer sur http://www.greagre.be

aractéristiques du bien
Type de bien Appartement
Salles de bain 2
Chambres 3
Surface habitable 170m2
Étage 1
Type de chauffage Fioul
Garages 1
Classification énergétique G
Rapport du contrôle électrique Disponible, conforme
Charges mensuelles 180 €/mois
Tous les détails sont disponibles sur le site de l’agence
Caractéristiques cadastrales
Coordonnées 50°48’55.8″N 4°22′ 22.1″E
Nombre de façades Maison mitoyenne
Zone inondable Hors zone inondable
Aménagement du territoire Centre d’affaires
Historique des prix

29/01
2019
Mis en location : 1.950€

Source: https://www.realo.be/fr/avenue-louise-524-1050-ixelles/57345?l=636857833


Source: https://www.supinfox-arnaques.com/wp-content/uploads/2015/08/2014-10-15-Attestation-de-Monsieur-Andre-NEUKENS-utilisee-par-l-Avocat-de-Lionel-DESAGE-contre-SUPINFO.pdf

Valenciennes Un ancien élève réclame 4100 euros à l’école d’informatique SupInfo

Après son bac ES, Hugo Martin intègre l’école privée SupInfo. Il vise un diplôme d’ingénieur en informatique mais constate très vite que l’école ne répond pas à ses attentes et demande le remboursement de l’avance de son inscription en deuxième année, qu’il ne compte pas faire. Un an et demi plus tard, il attend toujours les 4 100 € promis.

Un énième litige financier oppose un ancien élève et SupInfo. Créée en 1965, cette école privée en informatique est implantée dans plus de 20 villes en France mais aussi à l’étranger (Italie, Chine, États-Unis…). Seulement, la réputation de l’établissement est sérieusement écornée depuis quelques années. Parmi les victimes, Hugo Martin, un Valenciennois. Voilà plus d’un an et demi que l’adolescent de 20 ans attend le remboursement des 4 100 € qui correspondent aux frais d’inscriptions de la deuxième année. À l’époque, il n’avait pas souhaité poursuivre dans cette voie, l’enseignement ne répondant pas à ses…

Source: http://www.lavoixdunord.fr/521041/article/2019-01-14/un-ancien-eleve-reclame-4100-euros-l-ecole-d-informatique-supinfo