Supinfo : un an sans salaire

Deux professeurs de l'école d'informatique Supinfo n'ont toujours pas été payées. Elles ont manifesté hier soir./DDM, F. Charmeux
Deux professeurs de l’école d’informatique Supinfo n’ont toujours pas été payés. Elles ont manifesté hier soir./DDM, F. Charmeux

Toulouse/« Payez-nous. Un an de retard », « Paiement virtuel des profs = cours virtuels ». Munies de pancartes, deux enseignantes en droit de l’école privée d’informatique Supinfo, basée dans le quartier des Minimes, sont allées à la rencontre des étudiants et de la direction de l’école, réunis hier soir pour une soirée de début d’année dans les locaux de l’école. « Nous sommes désolées d’interrompre votre soirée, mais il faut que vous soyez au courant des pratiques de la direction ». Delphine Burglé et Thuy Tran, qui ont donné des cours tout au long de l’année 2012-2013, n’ont toujours pas obtenu le règlement de leurs honoraires.

La première a d’ailleurs déposé plainte, hier après-midi, au commissariat central, pour « abus de confiance ». « J’ai donné 100 heures de cours, et l’école me doit 5 350 €, a-t-elle déposé devant l’officier de police. Je dépose plainte contre Supinfo et contre toute personne pouvant être impliquée dans cette affaire. »

Présente hier lors de la soirée des étudiants, la directrice déléguée du site toulousain de Supinfo n’a pas souhaité répondre à nos questions. Sollicitée par téléphone et courriel, la direction parisienne de cette école comptant 23 sites en France n’a pas donné suite à nos demandes d’entretien.

Cette école a déjà connu des problèmes semblables par le passé, notamment sur ses sites de Bordeaux et de la Réunion.


Déjà, à Bordeaux…

Pour être enfin payées, les enseignantes toulousaines ont pris exemple sur deux de leurs confrères, qui ont investi le site bordelais de Supinfo, le mois dernier. Munis de pancartes, ils étaient intervenus en plein cours. Le lendemain, ils recevaient un virement de l’argent dû par l’école.

 

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2013/11/07/1747949-supinfo-un-an-sans-salaire.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *