Trump probablement à la fin du mois devant le tribunal – (Trump University)

trump_university

Trump, malgré sa victoire, devra faire face à plusieurs accusations devant la justice. L’une d’entre elles, concernant la Trump University, pourrait se régler devant le tribunal à la fin du mois de novembre.

Avant de s’installer à la Maison Blanche, Trump devra comparaître devant le tribunal de San Diego concernant une plainte collective relative à la « Trump University ». Des étudiants poursuivent le magnat de l’immobilier pour « tromperie ». Ils l’accusent de leur avoir fait de fausses promesses concernant la formation dispensée et demandent le remboursement du cursus.

C’est au milieu des années 2000 que Donald Trump a lancé son « université », avec comme promesse de révéler les « secrets » de sa réussite en affaires. 5000 étudiants s’y sont inscrits mais ses promesses n’auraient pas été tenues pour certains anciens étudiants qui s’estiment lésés. Ils demandent au futur président américain le remboursement de leurs frais de scolarité, qui pouvent atteindre 35 000 dollars (31 000 euros) par personne. Plusieurs employés de l’établissement ont également qualifié l’établissement – fermé en 2010 – de « système frauduleux » et de « mensonge complet ».

« Mensonge complet »

Le milliardaire, de son côté, est d’avis que les étudiants en ont eu pour leur argent, s’appuyant sur des témoignages d’élèves satisfaits et sur des milliers d’évaluations positives. Cette défense est toutefois contestée par d’anciens étudiants qui ont affirmé avoir subi des pressions au moment de remplir les enquêtes de satisfaction. L’anonymat des réponses n’aurait pas été respecté et ils se seraient vu signifier qu’un avis positif était indispensable pour obtenir leur diplôme.

Trump devra témoigner dans un tribunal de San Diego, en Californie, probablement le 28 novembre prochain, pour l’ouverture d’un procès regroupant deux actions de groupe lancées contre la Trump University.

Les présidents en fonction sont protégés contre des poursuites judiciaires mais pas pour des faits qui ont eu lieu avant leur entrée à la Maison Blanche. Le simple fait d’être choisi comme président ne suffit pas. L’affaire pourrait cependant être reportée.

Source: http://www.levif.be/actualite/international/trump-probablement-a-la-fin-du-mois-devant-le-tribunal/article-normal-571587.html

SUPINFO dans la tourmente?

bondamanjak-supinfo-dans-la-tourmente
Ce n’est pas la première fois que l’Ecole d’informatique SUPINFO rachetée par son ancien étudiant Martiniquais/Guadeloupéen fait l’objet de critiques…

Pourtant en 2007 sur le mondial de l’automobile à Paris Alick MOURIESSE 36 ans président de Supinfo était venu pour s’acheter une Lamborghini Gallardo (150 000 euros). Finalement, il a succombé à la série spéciale Murcielago Versace à 450000 euro…

SUPINFO, une véritable success story, créée en 1965, rachetée en 2001 par son ancien élève avec l’aide de Bernard Hayot. Le groupe compte aujourd’hui une trentaine d’écoles en France, mais aussi en Chine, San Francisco, Montréal… Au total, 6 900 étudiants….
Mais depuis 2 ans les bugs se multiplient régulièrement avec plusieurs dizaines de procès sur le dos….
Le dernier bug en date: la semaine dernière sur la Campus de San Francisco Le VISA de 36 étudiants annulé par la Dominican University pour non paiements 450 000 $ par SUPINFO…
Ces étudiants n’ont rien fait de mal, mais « ont choisi le mauvais soutien avec SUPINFO pour leur programme d’échange à l’étranger ». SUPINFO par ailleurs est déjà sous la menace d’expulsion de ses locaux à San Francisco pour des non paiement non seulement de loyer, mais également de l’accès à internet, du personnel éducatif etc. http://www.bizjournals.com/sanfrancisco/blog/2011/06/french-exchange-students-get-the-boot.html
SUPINFO par ailleurs a déjà fait l’objet de plusieurs expulsions en France et même à Londres. Des journalistes français ont déjà dévoilé des expulsions et problèmes de paiements. Plusieurs franchisés ont décidé de quitter le groupe engagé dans une stratégie trouble…