Arnaud LECUCQ / Directeur Général SUPINFO International University – A la recherche d’un nouveau challenge

Arnaud LECUCQ
A la recherche d’un nouveau challenge
Brussels, Brussels Capital Region, Belgium
Education Management

…….

Directeur Général
SUPINFO International University
June 2009 – Present 9 years 9 months
Bruxelles

• 37 sites, 16 M€ de CA
• Suivi, animation et contrôle des sociétés du groupe
• Réorganisation juridique du groupe. Création d’un réseau de sociétés en France, Canada, USA et Belgique. Mise en place de franchises et de contrats de sous-traitance
• Suivi juridique en relation avec les avocats (France, Belgique, Canada et USA)
• Suivi de l’établissement des comptes annuels des sociétés du groupe avec les experts comptables et réviseurs

….

Secrétaire Général
Ecole Supérieure d’Informatique de Paris – SUPINFO
July 2005 – June 2009 4 years
Paris Area, France

• Administration du personnel : 200 salariés (administratifs, enseignants)
• Ouvertures d’établissements : 7 campus lors de mon arrivée et 37 aujourd’hui, répartis en France, en Chine, en Belgique, au Royaume Uni, aux Usa, au Canada, au Maroc, à L’Ile Maurice, en Italie et un campus virtuel
• Responsable de l’ouverture d’établissement : recherche de lieu d’implantation, recherche de locaux, réalisation des travaux d’agencement, recrutement du personnel…
• Gestion des fournisseurs et des clients
• Relations bancaires

Source: https://be.linkedin.com/in/arnaud-lecucq-0696876

PARIS INTERNATIONAL CAMPUS: Société en cours de liquidation

PARIS INTERNATIONAL CAMPUS, société anonyme à conseil d’administration est active depuis 9 ans.
Installée à PARIS 15 (75015), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enseignement supérieur. Son effectif est compris entre 10 et 19 salariés.
Sur l’année 2015 elle réalise un chiffre d’affaires de 5 964 400,00 €.
Societe.com recense 11 établissements et le dernier événement notable de cette entreprise date du 29-03-2017.
Alick MOURIESSE, est président du conseil d’administration de la société PARIS INTERNATIONAL CAMPUS.

Jugement Société en cours de liquidation

Mandataires de type : Président du conseil d’administration
Depuis le 01-08-2012 M Alick MOURIESSE

Mandataires de type : Administrateur
Depuis le 14-05-2011 M Arnaud LECUCQ

Source: https://www.societe.com/societe/paris-international-campus-511930083.html

Le billan de SUPINFO Paris

Scandale-SUPINFO-Billan

Jean-Louis R.
Pour information, voici le dernier bilan publié par PARIS INTERNATIONAL CAMPUS, l’une des sociétés contrôlées par M. Alick MOURIESSE, la société qui m’a employé sous l’enseigne SUPINFO :
– Cette société a enregistré sur le dernier exercice publié (2012) un E.B.E. Excédent Brut d’Exploitation de 3 097 100 €. Pour ceux qui ne sont pas habitués au jargon comptable, l’Excédent Brut d’Exploitation est, en résumé, ce qui reste des produits d’un exercice (le chiffre d’affaires) lorsqu’on a déduit les factures d’achats et de sous-traitance, les salaires, les charges sociales, ainsi que les impôts et taxes.
– Dans cette société, les capitaux propres (actifs moins dettes) ont augmenté en 1 an de 66 % (+ 4 418 100 €).
– Dans cette société, les liquidités en banque (disponibilités) ont augmenté en 1 an de 195 % (+ 91 700 €).
Ces chiffres sont publics.

Avec un tel bilan, pourquoi voudriez-vous qu’une banque, qui s’appuie sur les éléments financiers et n’entre pas dans l’éthique et le fonctionnement de l’entreprise, ne s’engage pas avec SUPINFO ?
Et cela quand bien même ils devraient 200 000 € à des enseignants sur toute la France…

Et, surtout, qu’aucun enseignant ne prête foi aux pleurnicheries des responsables locaux ou nationaux de SUPINFO ; ce sont des menteurs !
Personnellement, je ne pleurerai pas plus sur les difficultés financières de ce Monsieur que sur les déboires financiers de M. TAPIE ou du PDG de TOTAL…

Dirigeants (5)
PCA M. Olivier COMES
DG M. Olivier COMES
DG délégué M. Alick MOURIESSE
Administrateur M. Alick MOURIESSE
Administrateur M. Arnaud LECUCQ

En savoir plus sur https://www.societe.com/societe/paris-international-campus-511930083.html#bQ21aAMFqyIzwmj4.99

Source: https://www.societe.com/bilan/paris-international-campus/511930083201206301.html
Source: https://www.facebook.com/groups/397066583752119/466690993456344/

Des problèmes de paiements à la maison mère de Bruxelles

Bruxelles-Arnaud-30aout2013Alick-Mourriesse-aiement-STA-Bruxelles-NOVEMBRE-2013

Supinfo : des professeurs pas payés

Alick Mouriesse, président de Supinfo./ DDM, archives
Alick Mouriesse, président de Supinfo./ DDM, archives
arnaud-LECUCQ
Arnaud Lecucq, Direction générale Supinfo./ Supinfo site

 

Au moins deux professeurs de l’école d’informatique Supinfo, située avenue Parmentier dans le quartier des Minimes à Toulouse, n’ont pas été payés pour les cours dispensés tout au long de l’année 2012-2013. Une ardoise qui s’élève à près de 5 000 € par professeur. Ce n’est pas la première fois que des professeurs de ce groupe international qui compte 24 sites en France et 36 dans le monde, se plaignent de ne pas être payés. Les sites de Bordeaux, Marseille et La Réunion sont notamment montés au créneau ces deux dernières années.

« Cette fois, c’en est trop, déclare Delphine Burglé, qui enseigne le droit depuis plusieurs années à Supinfo. Déjà l’an dernier, nous avions reçu un chèque en “bois” au mois d’août, en règlement de l’ensemble de l’année scolaire. Il avait fallu faire pression pour être finalement payés, deux semaines après. Mais là, nous sommes début novembre, et nous n’avons toujours rien. » Le professeur, qui enseigne également le droit dans d’autres écoles toulousaines, envisage de porter plainte au pénal pour abus de confiance.

« Pour ma part, explique sa collègue Thuy Tran, également professeur de droit, j’ai envoyé deux mises en demeure, restées sans réponse. À chaque fois que nous essayons d’avoir des explications par téléphone ou mail, personne ne semble au courant. C’est inacceptable. »

Les dirigeants de Supinfo, que nous avons sollicités hier, n’ont pas donné suite à notre demande d’interview.

 

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2013/11/06/1746942-supinfo-des-professeurs-pas-payes.html

SUPINFO dans la tourmente… Parents et élèves inquiets

Des professeurs de SUPINFO Réunion, une école supérieure d’informatique basée 71 rue Jules Auber à Saint-Denis, ont écrit ce matin un mail pour le moins « sec » aux parents et élèves de l’école : « Parents, élèves de Supinfo Réunion, nous venons aujourd’hui vers vous en tant que collectif des professeurs du campus SUPINFO Réunion. Vous savez déjà que votre directeur a démissionné et qu’il n’y a aucune nouvelle de son remplacement à l’heure actuelle et aucun signe qui indique que son remplacement est à l’étude. Vous avez déjà vu les dysfonctionnements de SUPINFO en fin d’année (fermeture de locaux par le propriétaire à 2 reprises). Nous tenons également à vous informer d’un fait qui n’a jamais été officialisé jusqu’à présent : — les professeurs de SUPINFO ne sont pas payés. Ceci avec jusqu’à 3 ans de retard pour certains d’entre nous. Malgré notre bonne volonté et notre patience (plusieurs emails de Mr LECUCQ nous ont fait acte de promesses pour des paiements en juillet et celles-ci n’ont bien évidemment pas été tenues), nous avons été obligés de déposer un courrier recommandé collectif le 16 août 2013. Sachez que nous n’avons plus aucune réponse de SUPINFO Paris, ni de SUPINFO Bruxelles depuis juillet 2013 sur aucune de nos questions ». Devant un tel état de fait, les professeurs membres du Collectif estiment donc qu’il leur semble impossible que la rentrée 2013-2014 se passe dans de bonnes conditions : pas de directeur, des professeurs non payés qui ne peuvent décemment pas continuer à donner cours gratuitement et un local qui risque d’être à nouveau clôturé par le propriétaire Ils s’étonnent, en outre que SUPINFO encaisse les frais de scolarité, mais ne les reverse pas aux enseignants et au personnel administratif qui a connu des retards de plusieurs mois sur leurs payes.Le cas de la Réunion ne semble en outre pas isolé puisqu’en tapant simplement SUPINFO sur Google, on accède à de nombreuses pages de forums et autres sites dénonçant les mêmes agissements dans de nombreuses autres villes comme Bordeaux par exemple, ou Montréal. À noter également que l’école a fait l’objet d’une émission spéciale de Julien Courbet dans « Sans aucun doute », en réaction à des étudiants qui demandaient également le remboursement de leurs frais de scolarité.

Un élément nouveau est survenu en fin d’après-midi : Après que quelqu’un ait posté une copie du mail cité ci-dessus sur le forum privé de SUPINFO accessible aux étudiants, Sébastien Dhérines, le Community manager, a répondu au travers du message suivant : « Bonjour, pour faire simple : 1. Non, le Campus de l’île de la Réunion ne fermera pas, et oui il ouvrira bien cette année. 2. Le remplacement de Dimitri est à l’étude, et non, nous ne communiquerons pas sur le nombre d’entretiens déjà passés, n’en déplaise à nos fournisseurs. 3. Hayat est Campus-Manager à Montréal. On peut épiloguer sur la dénomination entre Directrice Régionale et Campus-Manager, mais quoi qu’il en soit, il y a bien un représentant de SUPINFO présent sur le Campus de Montréal. 4. J’ai eu Gelsy au téléphone. Elle m’a confirmé ne pas être en lien avec cette action et ne pas avoir été mise au courant d’une réunion multilatérale. 5. Les étudiants réunionnais seront informés de la nomination du nouveau Campus-Manager lorsque la décision aura été entérinée ».

Si l’on en croit ce mail, la rentrée devrait donc se passer normalement. À voir…

Les locaux de SUPINFO, situés à l’étage d’un bâtiment situé au 71 rue Jules Auber, à Saint-Denis

Source : https://www.zinfos974.com/SUPINFO-dans-la-tourmente-Parents-et-eleves-inquiets_a63381.html

Exemple de Lettre de motivation pour SUPINFO

Madame Baron, Monsieur Lecucq,

Actuellement en classe de terminale xxxxxxx au lycée xxxxx à xxxx, je souhaite poursuivre mes études dans le domaine de l’informatique, et j’ai l’honneur de vous présenter ma candidature afin que vous empochiez toutes les 5 années de mes études plus de 5.500 EUROS sur mon dos. (Oui oui, un total de près de 27500EURO + mes différents vouchers à 120EUROS/cours, obtention du bac +1,2, 3,4 [4x190EUROS], et les statuts bidon comme l’« Advanced Member »…)

Je suis passionné d’informatique en général, depuis de nombreuses années et mes parents sont très riche. J’ai déjà participé à divers projets (mais vous vous en foutez royalement), tels que la réalisation d’un site Internet en HTML et CSS dans le cadre des Travaux Pratiques Encadrés de première, ainsi qu’un site en PHP pour mon plaisir personnel. Ces deux projets étaient une sorte de test, pour me donner un avant-goût de la programmation. Cela m’a déterminé à travailler dans le domaine de l’informatique. Je possède une bonne maîtrise de l’outil informatique, des logiciels, ainsi qu’une aisance certaine avec les nouvelles technologies. Bla-bla-bla, cela ne sera jamais lu vous avez du vous arrêter au niveau du mot « riche ».
De plus, je suis apprécié pour être une personne attentive, rigoureuse et je ne donnerai des cours en tend que STA totalement bénévolement sans réclamer quoi que ce soit.

Suite à différentes recherches pour mes études, j’ai trouvé différentes écoles capables de m’enseigner l’informatique, l’école SUPINFO ayant tout particulièrement retenu mon attention, par sa réputation très minable et la qualité de son enseignement qui laissent à désirer dues aux enseignants non rémunérés. Sa formation répond parfaitement à mes attentes, alternant théorie et pratique.
La perspective de pouvoir poursuivre mes études dans de nombreux pays et me faire expulser de ces locaux me séduit, c’est pour cela que l’école SUPINFO répond entièrement à mes attentes.

En espérant que cette lettre retiendra votre attention $$$, je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire comme une étude de solvabilité de mes parents.

Je vous prie Madame, Monsieur, de recevoir mes sincères salutations et ma préinscription de 1.000EURO.

Un mail envoyé par un parent de B2 à M. Lecucq

Certains parents d’étudiants SUPINFO commencent à s’organiser en comité, afin d’exiger d’Alick Mouriesse et de SUPINFO certaines choses, comme le remboursement des frais de scolarité de leurs enfants, qui ont vécu un tas de perturbations anormales pour un étudiant qui paie plus de 5000 euros pour une année scolaire. Sans compter les préjudices moraux etc, dont ont été victimes non seulement les étudiants SUPINFO, mais également leurs parents.

Un des exemples le plus flagrants est la création artificielle par Alick Mouriesse le 3 Mai 2010 d’une nouvelle école SUPINFO Bordeaux, situé dans une salle de l’hôtel Pullman, et potentiellement illégale puisque les franchisés dirigeant la vrai école SUPINFO (celle existant depuis la rentrée 2009 et où ont toujours été scolarisé les étudiants de SUPINFO Bordeaux) possèdent un contrat d’exclusivité pour former les étudiants SUPINFO sur la région.

Alick Mouriesse a invité tous les étudiants à se rendre à cette nouvelle école, qu’il a auto-proclamé LA SUPINFO officielle (situé à l’hôtel Pullman), et demandant aux étudiants par email de suivre dorénavant ses directives officielles.

Le premier cours de la rentrée n’en était pas vraiment un. Le jour de la rentrée Alick Mouriesse était venu avec sa délégation afin de leur faire un speech, et de les convaincre à le suivre. Ils ont eu droit à plusieurs heures de discours et de questions/réponses.

Un étudiant a enregistré l’intervention en audio qui peut être consultée à cette adresse: https://docs.ingesup.info/?view=./2010-05-03-Alick_Bordeau… (attention c’est très long).

Aujourd’hui le secrétaire générale de SUPINFO (Arnaud Lecquq) a envoyé plusieurs emails pour prévenir les étudiants que d’autres réunions sont prévues avec Alick Mouriesse et les parents d’élèves, et leur demande de faire passer le message.

Certains parents d’étudiants n’ont pas tardé à réagir à son email dont voici un des témoignage d’un parent d’étudiant:

[DEBUT de la citation]

 » Cher Monsieur LECUCQ,

Etant dans l’impossibilité, et tout en le regrettant infiniment, d’assister à cette réunion, je profite de votre courriel afin que soit prise en considération ma demande de remboursement immédiat des frais de scolarité 2008-2009 et 2009 -2010 indûment perçus par Monsieur Alick MOURIESSE,

sans présager, pour le moment des poursuites judiciaires que l’ensemble du collectif des parents se prévaudront certainement, afin de palier aux préjudice moral consécutif à plusieurs années de scolarité définitivement perdues par nos enfants.

Merci de transmettre à qui de droit, et de faire savoir ma position à Monsieur Alick MOURIESSE lors de cette réunion.

[FIN de la citation]

Pour protéger l’étudiant qui nous a communiqué une copie de cet email de toute pressions, ainsi que les parents concernés, nous avons masqué leurs identités.

Source : https://etudiants-supinfo.20minutes-blogs.fr/archive/2010/week18/index.html